Dans un article oublié le 17/10/2014, La Tribune interrogeait le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly sur la modulation des allocations familiales.

A la question « Cette décision (La modulation du montant des allocations familiales) peut-elle faire courir un danger pour l’avenir de la Sécurité sociale ? », Mr Mailly répond :
« … J’ajouterai que ce qui se passe est dangereux pour le pacte national. Si les classes moyennes n’ont plus accès à certaines prestations, elles pourraient être tentées de vouloir quitter la Sécurité sociale si elles n’ont plus d’intérêt à continuer à cotiser. Elles pourraient vouloir se tourner vers des opérateurs privés. »

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.