Article publié le 03/01/2015 par Marion Michel, sur lanouvellerepublique.fr

Restaurateurs à Rochecorbon, Christophe et Nathalie Albouy ont rejoint le Mouvement des libérés de la protection sociale. Ils défendent leur choix.

Chez le médecin ou à la pharmacie, la famille Albouy ne sort plus la carte Vitale. Depuis un an et demi, ces restaurateurs de Rochecorbon ont rejoint le Mouvement des libérés de la protection sociale (MLPS).
Créée il y a 22 ans par le Dr Claude Reichman, cette association défend le droit de quitter la Sécurité sociale et de souscrire une autre assurance-santé. Elle se base sur la législation de l’Union européenne et les directives de 1992.

«  On fait ça dans la légalité européenne  »

« On cotise mais, nous, les indépendants, nous ne sommes jamais malades, sinon, on n’a pas de chiffre », avance Christophe Albouy, qui dénonce dans le Régime social des indépendants (RSI), « une poule aux œufs d’or ». Il a fait « connaissance » du MLPS sur les réseaux sociaux.
Lettres-types pour les administrations, conseils juridiques, l’association le guide dans ses démarches. Tous ses documents sont soigneusement rangés dans des pochettes. « C’est très cartésien, on fait ça dans la légalité des règles européennes », souligne le restaurateur.
Avant de quitter le RSI, il a démarché plusieurs assurances européennes et a choisi une société anglaise. Aujourd’hui, il cotise 12.000 € par an pour lui, sa femme et ses deux enfants. « C’est comme pour une assurance de voiture, vous choisissez votre niveau de protection. »
Christophe Albouy dit avoir pris « le top » pour être remboursé à 100 %. « On envoie la facture du médecin à notre assurance et en deux ou trois jours, nous sommes remboursés. » Pour leur retraite, les restaurateurs ont souscrit une assurance-vie au Luxembourg.
En quittant le RSI, le couple estime avoir fait 30.000 € d’économie par an. « On n’est pas des patrons du Cac 40 ; ce n’est pas pour mettre dans notre poche, pointe Christophe Albouy. Ça nous a permis d’embaucher une personne à mi-temps. »
Pour eux, la Sécurité sociale, qui compte « de moins en moins de cotisants », n’est pas un système solidaire. « La solidarité, c’est l’impôt, assène Christophe Albouy. Je les paye sans problème, mais je veux être libre de choisir pour ma santé. »

à savoir

Mi-décembre, Christophe Albouy a fait venir le Dr Claude Reichman à Joué-lès-Tours. Près de 80 personnes étaient présentes pour écouter le chirurgien-dentiste, fondateur du Mouvement des libérés de la protection sociale.
Selon lui, 60 à 70.000 Français ne seraient plus assurés à la Sécurité sociale. « Il y en aura de plus en plus. Nous avons plus de 40 à 50.000 personnes qui nous demandent comment faire », avance Claude Reichman.
Le RSI estime que le mouvement toucherait 472 personnes. La Sécurité sociale dit recenser une demande par an en moyenne.
Pour défendre la fin du monopole de la Sécu, le médecin s’appuie sur le traité de Maastricht, les directives européennes et l’arrêt de la Cour européenne du 3 octobre 2013. « Nous avons eu de nombreuses victoires juridiques », insiste Claude Reichman.
Contactés, la Sécurité sociale et le RSI « rappellent l’obligation d’affiliation à la Sécurité sociale pour toutes les personnes travaillant en France ». Ces organismes expliquent que l’arrêté de la Cour de justice de l’Union européenne du 3 octobre 2013 porte sur les pratiques commerciales des entreprises. « Les activités de la Sécurité sociale n’étant pas de nature économique mais sociale, elles ne sont pas soumises au droit européen de la concurrence », affirme, dans un communiqué, la Sécurité sociale.
De son côté, le RSI rappelle les sanctions pouvant être prises contre les personnes cessant de cotiser : elles peuvent aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 30.000 € d’amende.

 

12 COMMENTAIRES

  1. Vous faites peur ! Je veux bien devenir patron mais si nous devenons tous patrons qui va venir travailler dans nos entreprises? puisqu’il n’y aura plus d’employer. Ou alors rejoindre l’UMP et son grand GOUROU IRRÉPROCHABLE ??????? Notre pays se meurt et nous en sommes responsables.

    • Cher Thierry,

      Quand vous me dites « Vous faites peur », viendrais je de vous ouvrir les yeux ?

      Pas plus tard que ce matin Angela Merkel parle d’exclure la Grèce de l’Europe si l’extrême droite sort aux élections.

      La reprise économique des USA va nous fermer la porte aux crédits bon marché.
      Les entreprises ferment ou quitte la France et le chômage toujours en hausse.
      Qui pour payer tout le social de France ?

      Oui notre pays se meure et ni droite ni gauche ni extrême ni extrême ne nous aidera.

      C’est comme les 4 saisons, les 30 glorieuses puis l’automne et bientôt l’hiver.

      La liberté de la protection social engendrera moins d’assistanat les petits salaires deviendront des salaires corrects donc moins de RSA moins de CAF moins d’APL et moins de fonctionnaire pour gérer tout ça.
      Moral en hausse, confiance en l’avenir, consommation, emploi et reprise économique au RDV.

      Un animal que l’on nourri fini par perdre son instinct, il fini par attendre qu’on le nourrisse.
      L’assisté/syndicaliste français est pareil, il râle et manifeste au lieu de se lever et de se bouger le cul pour améliorer sa vie.
      Il vit toujours au dépend d’un autre, d’un hôte qu’il colonise.
      Ce sont des parasites, des virus (pas certaines bactéries) ni plus ni moins.
      Tu en connais des patrons syndicaliste ?
      Par contre des patrons de syndicats oui ! 🙂
      Ceux là lorsqu’ils râlent un peu fort, ils finissent au gouvernement.

  2. C’est encore une fois à cause de certaines personnes qui usent et Abusent du système qu’il y des inégalités (d’ou les contrôles ) mais je n’aime pas le mot ASSISTANAT car tous les gens en difficultés ne sont pas forcément des assistés. Il y en a beaucoup dans le lot qui essais de s’en sortir et ceux là en font les frais. Je ne connais pas les difficultés des artisans et travailleurs libéraux mais j’ai des enfants qui essaient de rentrer dans la vie active et je peux vous garantir qu’ils galèrent et qu’ils ont encore la chance que je sois là pour leurs assurer une couverture sociale correcte. J’ai vraiment le sentiment que notre pays est en train de perdre les valeurs qui faisait de la FRANCE un exemple pour le monde entier.
    Liberté OK – Egalité Zéro – Fraternité de moins en moins.

    • Oui Thierry moi aussi j’ai deux enfants et je les pousse à apprendre l’anglais et l’allemand pour faire leur vie dans un pays où il y a un avenir pour les gens bien élevés, intelligents et entreprenants.

      La France favorise l’assistanat et ce n’est pas le cas d’un certains nombre, j’en connais un paquet qui pourraient travailler mais à quoi bon quand on est mieux payé à rien faire …
      En Suisse si tu veux toucher une aide tu vas couper du petit bois ou faire des TIGs.
      Mais les syndicats français ont mis le haut-la !

      La situation de la France résumée ici :

      http://mouvement-des-liberes.fr/2015/01/pourquoi-la-crise-parce-que-chaque-chef-dentreprise-porte-20-francais-sur-son-dos/

      Si tes enfants ne trouvent pas de travail c’est qu’il y a de moins en moins d’employeurs.
      Devient patron et embauche les !? 🙂
      Pas facile en France dur dur même avec URSSAF RSI CIPAV etc… qui t’attendent au tournant… ainsi que les belliqueux eunuques de syndicalistes.

      Darwin doit se retourner dans sa tombe, le socialisme et le communisme tentent de supprimer la sélection naturelle mais la nature reprend ces droits.
      Cet artifice qu’est le communisme et la dictature sociale touche à sa fin.

      En physique nucléaire il y a le principe de masse critique, celui-ci est tout à fait transposable à notre société.
      La masse critique de fainéants paresseux nonchalants irresponsables et non cotisants atteint la masse critique et le système social va s’effondrer sur lui même.
      Ils finiront peut être par se bouffer entre eux.
      Un ami me disait l’histoire ne fait que ce répéter, une oscillation périodique sinusoïdale…
      La monté des extrêmes aujourd’hui, demain les chemises brunes ….. !!!?

      Qu’attendre d’un exécutif qui côtoie les taulards et les roublards sinon de s’en mettre plein les poches.
      15000 € la retraite de notre guignol de l’état.
      Oui il assume les mauvais chiffre du chômage, il va sans doute mettre la main à la poche, ou plus trivialement remplir les banques de spermes, seule chose pour laquelle je le crois capable.

      Mais cela ne va rien couter, puisque c’est l’état qui paie.

  3. C’est super ça ! j’espère seulement pour vous que vous n’aurez aucun problème de travail car il faut avoir un travail pour pourvoir s’assurer. Par contre il est vrais qu’il y à des abus de certains et pas assez de contrôles.

    • En effet Thierry et c’est bien le problème avec les TNS (libéraux artisans, indépendants etc…).
      Avec le système actuel les diverses caisses nous tondent et si par malheur on a une baisse d’activité les charges à régler à ces divers voleurs (appelons un chat un chat) ne baissent pas voir pire nous avons régulièrement des régularisations douteuses sur nos années passées.

      Avec le système actuel, baisse d’activité engendre fin d’activité et de toute façon plus de couverture de santé car on ne peut plus payer (voir reportage RSI sur M6).
      La ruine personnelle, la destruction de famille et le suicide pour beaucoup trop, suite aux harcèlements via huissier etc… Et je n’évoque pas les cas dû aux simples erreurs informatique du RSI.

      Alors à tout choisir, je préfère un système plus humain qui lorsqu’il y a une baisse d’activité ne va tout mettre en œuvre pour m’arracher la peau du dos et me permettre de mettre des sous de côté pour les périodes de vaches maigre.

      RSI URSSAF CIPAV etc… des tondeurs qui bien vite se transforment en ÉQUARRISSEURS.
      Ces organismes n’hésitent pas à frapper jusqu’à la mort un homme à terre.

      Ce scénario est digne d’un film d’horreur et pourtant, beaucoup trop de TNS ont eux et ont à le subir.

      Après la Shoah la sécurité sociale contre les TNS.

      Je préfère affronter ces organismes en pleine forme que le jour où j’ai une baisse d’activité avec le genou à terre.

      Il s’agit ni plus ni moins que d’une question de LOGIQUE, de BON SENS et de SURVIE afin de pérenniser nos activités et les emplois qui en dépendent.

      Alors sous la lumière de ce qui précède, que penser de notre belle « liberté », « égalité » et « fraternité » et n’oublions pas la fameuse « solidarité ».

    • Thierry, pardonne moi mais tu es dans l’erreur.

      Plus de contrôles…. NON stop !!!!!

      Encore une béquille, un sparadrap …
      Encore des fonctionnaires et des impôts pour les payer.
      Encore une Gestapo de l’état contre le peuple.

      On libère les gens en les rendant responsable de s’assurer en fonction de leur risque.
      Les fumeurs, alcooliques fous du volant, sportifs extrêmes, réfléchiraient à deux fois (au niveau des garanties qu’ils ont souscris) avant d’exercer leur « passions ». 🙂

      Fini aussi les régimes spéciaux. Au nom de la liberté de l’égalité et de la fraternité.

      Fini l’assistanat et l’infantilisation qui signifie aussi énorme profit pour ceux qui se trouvent au sommet de ce système (nos élus qui payent quasi rien).

      Fini aussi les mutuelles (béquille d’un système déjà mort).
      Perso j’en ai plus depuis que je suis chez AMARIZ.

      Le SMIC passerait naturellement de 1050€ à environ 2000€ net sans passer par la case Mélenchon président.
      Les bas salaires deviendraient des salaires corrects et non assistés (APL RSA etc…) et paieraient des impôts participant de fait à la SOLIDARITÉ nationale.
      Consommation en hausse, moral en hausse, le bonheur la santé et la reprise économique.

  4. Luis tu as tout à fait raison et les hommes politiques sont complices de ce racket.
    Tous pourries !
    A la guillotine !
    Au armes citoyens ….. formés les bataillons ….. marchons marchons …..

    Au fait avec moi ça fait 472 + 1. Ah les simplets, ils ne savent décidément pas compter 🙂
    Il ont de l’informatique flambant neuve et utilise toujours un boulier (à 472 boules) 🙂

    Pour la petite histoire du nouvel an, j’ai un ami qui travaille à la ville (fonctionnaire), il a passé sa première semaine en CONGÉ maladie et la seconde en congé payé.
    Apparemment ils veulent faire passer les jours de carences de 0 à 3 jours, mais pour être pleinement remboursé il a fait passé son arrêt comme un accident de travail donc carence 0 jours.
    Pour lui et sans doute ces collègues et tous les fonctionnaires, les CONGÉS maladie c’est un acquit social.(petite taquinerie pour nos amis de la CGT, Sud rail etc… fils de putes de râleurs assistés fainéants sans couilles).

    Quand j’ai entendu cette histoire, je me suis félicité de ne plus financer ce système de MERDE car moi quand je suis malade avec de la fièvre je vais au travail avec ma boite d’Efferalgan.

    Le système d’assurance privé est beaucoup plus responsabilisant, l’autre favorise l’assistanat et l’infantilisation.

    • svp, j’aimerais bien que vous ne généralisiez pas : tous les fonctionnaires du bas de l’échelle ne sont pas de tels escrocs !
      fonctionnaire-postière pendant 35 ans, je n’ai jamais fait ça !

      • Chère Lehon

        Mon ami je ne le considère pas comme un escroc, c’est dans la nature humaine de profiter du maximum des avantages d’un système.
        Si vous avez un grille pain vous souhaitez qu’il grille votre pain ni plus ni moins, si ce grille pain est conçu avec des roues vous allez vous en servir pour rouler avec alors qu’à la base il n’a pas été créé pour ça.

        Des contrôles pour les mauvais usages de grille pain ?! Non

        Arrêt de fabrication rappel du produit et retour à la planche à dessin ou au bureau d’étude.

        Nos ingénieurs sociaux ne sortent malheureusement pas de l’industrie ou du monde du travail mais de l’ENA où est enseigné la sophistique.

        Dans l’industrie on étudie, on fait des prototypes on teste un produit.
        Pour un nouveau médicament c’est des années de travail avant d’en récolter les fruits.

        Pour notre société une bande de cons inculte et bien pensant (envers leur électorat et donc eux mêmes) et hop une loi ou deux sans réfléchir (Eco taxe, regroupement des régions etc… gabegies sur gabegies).

        Mais c’est gratuit, c’est l’état qui paie.

        « Des gens qui tirent avant de viser. » Iron Man 1

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.