Jean-Michel, dans le cadre de l’organisation de la réunion d’information privée qui s’est déroulée à Brest le 26 janvier 2015, a reçu l’équipe de France 3 le même jour qui s’est intéressée aux Libérés de la Sécu.
Voici le reportage.

5 COMMENTAIRES

  1. moi j’ai deposé le bilan en 2012 ! grace à la virevolte du gouvernement qui en 2008 nous disait d’investir et en 2011 arretez tout ! le RSI bien sur me réclame des cotisations apres mon dépot de bilan !

  2. comment peut t-on laisser faire ça on ce plains qu’il y a du chômage normal je ne connais pas un artisan ou commerçant qui peut embaucher quelqu’un tellement les contraintes sont nombreuses charges et administrative moi perso je ne prend même plus de stagiaires
    moins de travail carnet de commande pratiquement vide je ne me prend plus de salaire je part pas en vacances
    j’ai voulu créer mon emploi après une période a pole emploi si j’avais pu me douter de la galère qui m’attendez je ,serai resté au chômage croyez moi

  3. la journaliste est bien mal informé car elle dit que les cotisations au RSI sont moins importante mais que la couverture est identique. c’est un mensonge. Explication :

    Un salarié du privé à 3 jours de carence en cas de maladie, un artisan-commercant à 7 jours.

    1 – 0. Balle au centre.

    La retraite pour un salarié c’est 56 % du salaire de référence sur les 25 meilleurs années, pour un salarié du public c’est 75 % du dernier salaire (qui bien sur a été revalorisée 6 mois auparavant).

    2 – 0 Balle au centre.

    Match gagné 2 – 0 par le salarié du privé-public… On continu Mme la journaliste de France 3 ??

  4. SOLIDARITE, comment peut on encore employer ce mot dans notre pays d’assistés ! Moi citoyen Français, je ne souhaite pas payer pour les personnes suivantes :celles qui n’ont pas le courage de se lever le matin, les immigrés illégaux, la CMU (est il légitime de soigner la planète à NOS frais ?), les alcooliques, les drogués, pour toutes celles et ceux qui ont fait des petits arrangements, du travail au noir toute leur vie.
    Par contre
    -pour des personnes âgées qui ont travaillé toute leur vie et qui ont du mal à joindre les 2 bouts – oui
    -pour les personnes qui ont eu un incident de parcours dans leur vie et qui ont du mal à s’en sortir – oui
    Et vous ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.