Article en cours d’écriture

Jean-Michel Le Bot, artisan libéré actif sur la page Facebook des Libérés de la sécu connu sous le nom de « Lilou Le Bot », était en direct sur la chaîne TV Bretonne « Tébéo ». Face à lui, Philippe Lochet, directeur adjoint du RSI Bretagne.

A vos commentaire en bas de page.

19 COMMENTAIRES

  1. Il est évident qu il y a un gros problème avec cet organisme, son mode de calcul des cotisations, sa communication et sa façon de faire… malheureusement pour le quitter il faudrait un mouvement d ensemble car agir de son propre chef c est se mettre sous les dents du monstre.. Ça a au moins le mérite de faire connaître une nouvelle fois encore ses dysfonctionnements…

  2. Le problème n’est pas tellement le RSI le problème est l’inégalité des prestations aux vues des cotisations et surtout comment peut on en arriver à demander 28000€ à quelqu’un qui en gagne 30000€ ?
    C’est lui le réel sujet, celui qui coule les boites et pousse au suicide 2 personnes par jour !!!

  3. C’est énorme les télés locales en fait.
    Le gars du RSI respire l’incompétence et la trouille. Discours lu sur ses deux pauvres feuilles et même pas assimilé.
    Le chroniqueur est juste énorme. Le mec ne doit parler que breton et anglais et français soit être sa troisième langue.
    Allez bientot le grand débat sur TFONE

  4. dire que quitter le rsi ne fait pas l’unanimitéc est de la connerie, moi la première je partirai si j avais pas peur des repraissailles…tout les indépendants le ferait si ils en avaient la possibilité mais surtout le DROIT..en tout cas BRAVO à ceux qui ont eu le courage d’affronter tout ça..

    • Bonjour vivi,

      Tous le monde en à le droit depuis la transcription des directives européennes dans le droit français.
      Seulement voilà tous le monde (RSI URSSAF CIPAV etc…) ne reconnait pas le droit français ni le droit européen et s’accroche comme des tiques au code la SS (Wafen SS).

  5. il est bien embêté, le Bidru du RSI, il s’empêtre, bafouille, ment, vitupère, vocifère !
    Sous la table, de l’huile… un système vicié et inefficace, on le change, on le vire, et les bidrus avec ! et vivement ! 🙂

  6. Le RSI se dit dans ses droits mais ne veut pas prouver sa légalité et n’a pas à prouver sa légalité, il y a anguille sous roche. On demande bien à une personne qui s’est fait usurper son identité de prouver qu’elle est bien cette personne.Aujourd’hui tout est clair, soit tu continues dans cette mascarade et tu te fais plumer, soit tu te bas pour ton travail et ta famille, soit tu quittes ce pays, pour résumer il faut arrêter de se faire racketter, il te restes les 2 derniers choix.

  7. 1/ tu regardes J.M.= feuilles bien posées, carré, prêt à répondre intelligemment, ce qu’il fait avec brio. 2/ Le gros cochon du RSI = 2 feuilles en bordel devant lui, une posture avachie et des réponses bien éculées, on croirait une vieille bande magnéto … 3/ les journaleux = peu à l’aise avec le sujet, ça se sent que ça n’a pas été approfondi, s’en branle ceux-là de toute façon ! Bravo Mr Le Bot, vous avez représenté dignement les personnes qui comme vous en ont marre de cet état de magouilles et d’assistanat sur notre dos !
    Rémi

    • Et oui Drachet non content de nous tondre toute l’année si par malheur tu produis un peu moins de laine, (maladie, baisse d’activité) les équarrisseurs du RSI t’arracheront la peau du dos.
      Avec 2 suicides par jour, sa fait d’eux des pousseurs, des assassins.
      Et qui se trouve au dessus d’eux pour les conforter, « nos » élus, le gouvernement ?
      Et à qui appartiennent ces sociétés privées qui se nourrissent sur le dos de la sécurité sociale (nos cotisation) qui est en déficit chronique ?
      Eux ils font du bénéfice avec nos cotisations qui n’arrêtent pas d’augmenter et nous on est de moins en moins remboursé.

      Quoi qu’il en soit se constituer « LIBERE » c’est de la logique et du bon sens à retardement, pour la sauvegarde de nos activités ainsi que nos vies privées (déclaration d’insaisissabilité).

      Tous le monde connait un jour une baisse d’activité (maladie, conjoncture économique) et si tu dois te battre contre ces charognards le genou à terre, il n’auront aucun mal à te mettre à mort.

      C’est ni plus ni moins qu’un système tyrannique.
      En France démocratie ne rime pas avec humanité mais belle et bien avec tyrannie.
      Car une majorité écrase des minorités sans tenir compte de leur spécificités.

      La politique ce n’est ni plus ni moins qu’une démarche marketing pour manipuler la masse trop nombreuse de gens limités.
      Les gouvernants ne souhaite pas que les gens intelligents décident car comme cela ils ne pourraient plus faire leur magouilles dans leur coin.

      La sécu c’est plus de 50% du PIB, je n’ai pas des dépenses de santé à ce niveau, ni moi ni tous les gens de mon entourage.
      Il part où tout ce pognon ?

      Dans l’avilissement par l’assistanat du peuple de France afin que celui-ci continu de tendre la main et voté les gogos qui maintiennent ce système.

      La libération de la sécu conduit à la responsabilisation en matière de santé et à la reprise économique.

      Doublement du salaire, fini donc les petits salaires, fini le RSA (et autres aides) fini les fonctionnaires pour le gérer, fini l’avilissement du peuple et retour de sa dignité, plus de solidarité car plus de personnes imposables.

Laisser un commentaire