L’Express serait-il devenu l’organe officiel de propagande du modèle-social-français-que-le-monde-entier-nous-envie?

Une série d’articles à charge contre les libérés de la sécu le laisse fortement suspecter.

Ce ne fut pourtant pas toujours le cas. En 2004, l’Express publiait un dossier intitulé  » Le monopole de la Sécu est-il menacé ? « , dossier relativement impartial puisqu’il donnait la parole aussi bien aux tenants du monopole qu’à ceux qui le combattent, avec en particulier des articles du Dr Reichman (http://www.claudereichman.com/articles/Reichman%20Express.pdf) et du Pr Jean-François Prévost, professeur de droit à Paris V-Descartes (http://www.claudereichman.com/articles/Prevost%20Express.pdf) qui proclamait très clairement: « Depuis que les deux directives de 1992 ont été transposées en droit interne, il n’y a plus à finasser : la concurrence joue à partir du premier euro pour l’intégralité des risques sociaux ».

Dix ans après, l’Express multiplie les articles défendant bec et ongles le monopole des organismes de sécurité sociale, et tentant de discréditer les libérés de la sécu. Deux journalistes sont à la manoeuvre, pour autant que l’on puisse donner le nom de journalistes à ce qui s’avère être plutôt des agents d’influence.

D’abord Agnès Laurent, qui publie le 9 mars 2015 un article scandaleusement tendancieux intitulé: La vie rêvée des « libérés de la sécu ». Il faut dire que les curieuses méthodes « journalistiques » d’Agnès Laurent avaient déjà été décryptées par la Fondation Polémia qui avait en 2013 décerné un « Bobard d’or » à un dossier sur le coût de l’immigration: couverture racoleuse en complète contradiction avec les articles tendancieux du dossier, refus d’accorder un droit de réponse à Jean-Paul Gourévitch…
Son article sur les libérés de la sécu est du même tonneau: « Ils se laissent séduire par les sirènes du populisme fiscal », « Ils se vivent en esclaves d’un système étatisé et se rêvent en héros », « ils l’appuient dans ses outrances antisystème et rient de ses bons mots »,… Agnès Laurent fait feu de tout bois pour tenter de discréditer les libérés, avec en particulier d’odieuses attaques ad hominem contre Claude Reichman, y compris sur son apparence physique (« Habillé comme un notable, costume sombre, cravate, pochette, il ne résiste jamais à une blague de salle de garde ») et contre Laurent C, sur qui elle fait peser une suspicion d’appétits lucratifs avec la vente de son livre mais aussi avec les clients de sa société. Mais tout l’article serait à citer, tant les attaques sont sournoises, fielleuses, méprisantes. On croirait un article de la Pravda contre les « déviationnistes hitléro-trotskystes » à la grande époque stalinienne.


Deuxième journaliste-agent d’influence à la manoeuvre dans cette grande opération de désinformation, Ludwig Gallet. Lui n’y est pas allé de main morte: 8 articles depuis octobre 2014, dont 6 dans les 3 dernières semaines. Cela fait beaucoup pour 472 (sic) libérés de la sécu – pardon, 769 d’après les chiffres du dernier article de la série. Je ne m’étendrai pas sur l’analyse de ces articles, car c’est un livre entier qu’il faudrait consacrer à leur décryptage, tant on y retrouve l’ensemble des techniques remarquablement décrites par le regretté Vladimir Volkoff: négation des faits, inversion des faits, mélange vrai-faux, modification du motif, modification des circonstances, estompement, camouflage, interprétation, généralisation, illustration, parts inégales, parts égales, variation sur le même thème.

Certes, l’Express n’est pas le seul média impliqué dans cette opération de désinformation, ce qui n’a rien d’étonnant quand on connaît les subventions massives dont bénéficie la presse française de la part de l’Etat. Mais manifestement l’Express est devenu le vaisseau amiral de cette armada.

Selon un rapport de la Cour des comptes publié en février 2013, L’Express aurait reçu plus de 6,2 millions d’euros par an d’aides directes de l’État de 2009 à 2011, soit 23 centimes par exemplaire diffusé. Un rapport de l’Assemblée nationale sur l’économie de la presse publié en 2012 avance lui le chiffre de 7,6 millions d’euros de subventions sur la seule année 2011.

Pas étonnant que la France s’enfonce (38ème!) dans le classement mondial de la liberté de la Presse…

Articles similaires

8 COMMENTAIRES

  1. Merci a Jean-Christophe BIERRE pour ce lien fort intéressant.
    Je cite la page OJIM :

    « « Nous éliminons impitoyablement et définitivement les internautes qui postent à plusieurs reprises des contenus racistes, antisémites, islamophobes. Cette liste noire nous permet d’écarter 95 % des gêneurs. Vis-à-vis des 5 % restant, qui n’ont souvent même pas conscience de poster un contenu contraire à notre charte et à la loi, nous entamons un dialogue pour leur expliquer notre conception du débat et pourquoi nous n’acceptons pas ce type de contenu sur notre site. Ce qu’on espère, c’est responsabiliser ces 5%, et que le reste de la communauté de l’express.fr nous aide à le faire en signalant des contenus problématiques. C’est un long travail, que nous réalisons nous-mêmes. Un article sur Internet se nourrit des commentaires des internautes, il est logique que ce soit le journaliste qui l’a écrit qui le modère », « Internet au temps du participatif, à consommer avec modération », Le Droit de vivre (journal de la Licra), novembre 2011. »

    J’ai enfin compris pourquoi mes commentaires contradictoires aux idées de certains articles des « journalistes » de l’odieux torchon nommé « l’express » sont systématiquement modérés.

    Je vais adopter une autre méthode a base de proxys web et de changements de pseudos, bande de censeurs ! Ou tout simplement ne plus lire votre torchon et inciter mon entourage a en faire de même. je pourrais même aller jusqu’à changer de chaine a voyant Mr Barbier déblatérer ses analyses politiques/économiques/juridiques douteuses chez Calvi (entre autres). Notamment quand il parle d’internet, qu’il semble détester au plus haut point. peut être parce qu’il ne peut contrôler la pensée des gens aussi facilement qu’avec son « magazine ».

    Enfin, quand je me donnerai la peine de cliquer sur le lien…

    • Je me répond a moi même pour que personne ne se méprenne sur mes commentaires sur leur site. J’ai tjrs été modéré a propos de mes commentaires sur le nucléaire, et non sur des articles traitants de racismes, antisémitismes, islamophobies, ou des trucs de ce genre.

      Je pense que mon pseudo parle pour moi, toutefois …je préfère le préciser, on ne sait jamais.

  2. Monsieur Eric Mettout la « liberté de la presse » mériterait une belle tribune « Les Libérés » et ainsi rétablir l’équité.
    Mais  » Les Libérés » ont compris que le système Sécu a à sa botte une belle partie de cette caste qui se love dans le « fromage sécu » dont vous avec vos subventions, notre sueur….
    Tenteriez-vous une tribune pour « Les libérés » dans l’Express et pan pan cucul ????

  3. Éric mettout , directeur adjoint de la censure ,,,,, Monsieur sachez que nous les bretons nous avons réunis plus de 1000 personnes sur 2 réunions , quitter la sécu c’est légal , alors passer votre chemin de journaleux acheté pas les politiques , et bientôt vous aller faire la girouette ou la mouche , pour changer d’âne ,,,, a bon entendeur monsieur le pseudo journaliste ……….

  4. Cher Monsieur, si l’argument n’était pas aussi usé, je vous rappellerais bien comme Talleyrand que tout ce qui est excessif est insignifiant – ou que l’insulte salit celui qui la profère. Mais il l’est, usé. Je me contenterai donc de vous conseiller de lire l’ensemble de nos numéros et articles consacrés à la politique du gouvernement actuel. Et de répéter sans rire que nous en sommes le porte-parole – comme nous l’aurions été des précédents. A L’Express, rassurez-vous, la liberté de la presse est bien soignée.

    Eric Mettout, directeur adjoint de la rédaction, L’Express

    • Vous m’excuserez d’émettre des doutes quand on peut lire tout et son contraire en l’espace de quelques mois et que les chiffres ou les articles de loi de vos « journalistes » sont faux, truqués, adaptés, manipulés, etc..
      Oseriez-vous nier que les chiffres dans l’article sur l’immigration d’Agnès Laurent étaient faux ? Que Monsieur Gallet attaque sans retenue les libérés sans pour autant remettre en cause les arguments du RSI (comme cet article Garcia pourtant radié de la jurisprudence européenne) ?

      Celui concernant « la vie rêvée des libérés » est insultant pour toute personne douée d’intelligence et je ne me suis d’ailleurs pas gêné pour le signaler à son auteure.

      Et pour quelqu’un qui défend la liberté de la presse, que dire de votre page qui recense les sites Internet qui font de « l’infaux », selon votre propre jugement, où l’on retrouve certes quelques fans des ovnis, mais aussi tout simplement les médias alternatifs indépendants.

      Votre ligne éditoriale a clairement pour but la propagande de ce qui arrange vos finances, votre image ou celle de vos « amis » du moment.

      Soyez courageux et refusez vos subventions, vous pourrez alors vous permettre de parle de liberté de la presse. Ou même tout simplement de presse.
      Pour l’instant, vous vous couvrez simplement de ridicule à vous sentir obligé de répondre sur ce « simple » blog, vous le directeur adjoint d’un soit-disant grand journal national.

Laisser un commentaire