Lors de son meeting à Saint Laurent du Var le 12 mai 2016, nous avons interpellé Bruno Lemaire une première fois devant l’assemblée sur la fin du monopole de la sécurité sociale. Il a affirmé devant l’assemblée des participants ne pas vouloir remettre en cause la fin du monopole… à l’inverse de son homologue Frédéric Lefebvre qui souhaite l’abroger comme le permettent depuis plus de 20 ans les directives européennes.

Bruno Lemaire pour le monopole illégale de la sécurité sociale

A la fin du meeting, interpellé une 2ème fois en tête à tête, il confirmait sa position prétextant que c’était beaucoup trop risqué. (Risqué pour qui ?…pour lui ?)

BLM / Bruno Lemaire  « c’est un risque énorme »

En plus de ne pas se mouiller au risque que cela ne nuise à son avenir politique, Bruno Lemaire entretient consciemment un mensonge d’état sur la liberté d’affiliation. Mensonge d’état qui, rappelons-le, est appuyé par un texte de loi (article L. 114-18 du code de la Sécurité sociale) qui punit jusqu’à la prison toute forme d’incitation ou toute aide à quitter la sécurité sociale.


Frederic-Lefebvre

Mais alors qu’en est-il de Frédéric Lefebvre qui ose dire en interview télévisée sur BFM TV (dernière émission en date du 25 août 2016) que les directives européennes permettent la liberté d’affiliation et que la création du RSI a été une manœuvre politique dans le but de cacher aux français l’exercice de leur bon droit ?

Qu’en est-il de son engagement à vouloir rétablir la justice et l’ordre public en ouvrant à la concurrence l’assurance maladie et la retraite ?

Qu’en sera-t-il de ces français qui, dans le cadre des primaires à venir, auront à s’exprimer en faveur d’un candidat qui pourrait être menacé de prison pour prise de position libertaire ?

Le planning des primaires :

– 9 septembre 2016 : dépôt des déclarations de candidature
– 21 septembre 2016 : publication de la liste des candidats par la Haute autorité et début de la campagne officielle.
– 18 novembre à minuit : fin de la campagne du 1er tour
20 novembre : 1er tour
– 25 novembre à minuit : fin de la campagne du 2nd tour
– 27 novembre : 2nd tour
– 20 décembre : dépôt des comptes de campagne auprès de la Haute autorité

Le vote est ouvert à tous. Il n’est pas réservé aux adhérents des partis. Pour voter, il suffit d’être inscrit sur la liste électorale au 31 décembre 2015 (ou d’avoir 18 ans à la date de l’élection présidentielle 2017)

A bons entendeurs…

 

 

 

 

 

Frédéric Lefebvre et Claude Reichman relancent le débat sur la fin du monopole de la sécurité sociale

 

 

 

 

 

 

 

 

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour à tous,

    Je ne pense pas que l’action de monsieur LEFEVBRE soit possible de poursuites…

    Après tout, si ses propositions de nous libérer de « l’asservissement monstrueux » font partie d’un « programme » électoral, et qu’il serait mis en examen, voire embastillé, ce serait alors remettre en question le droit fondamental « Français » de la campagne électorale, celui de la promesse.

    Vous avez la mémoire courte ?

    Eh ! Vous oubliez qu’il y a un peu plus de quatre ans, un certain candidat à la présidentielle nous a promis… La lune !

    Eh oui ! Vous réalisez, la lune ? Bel exploit technique, que depuis JFK, personne n’avait pu renouveler. Le défi était de taille pour notre sous-préfet. Qu’en est-il ? Depuis 2012, faisons le bilan : Sommes-nous pour autant propriétaires exploitants de cet astre ?

    Certains électeurs continuent pourtant de voter pour celui-la, et tous ses amis encartés PS. On continue à élire des socialistes ? On aurait alors raté une infos ? Serions nous moins initiés ? Y’aurait-il une base spatiale française ancrée dans les vallées de la mer de la tranquillité ?

    On murmure effectivement « au parti » que notre cher président aurait voulu bâtir un refuge à cet endroit pour pouvoir enfin vivre tranquille avec son scooter lunaire. Il entretiendrait l’ambiguité avec les plus simples d’esprit, ceux qui continuent à y croire, et à voter pour lui.

    Mais bon, nous ne sommes pas encore officiellement « Franco-luniens ». Je me suis renseigné. Il paraît que depuis de départ fracassant de Valérie, la motivation en a pris un coup. Ah, promesse !

    Donc, si certains s’autorisent à nous promettre des choses impossibles, laissons le domaine du possible à « notre » candidat.

    Et gageons que l’électorat lui prête vie plus encore, que l’éphémère Pinocchio qui nous gouverne.

    Je souhaite ardemment à monsieur LEFEBVRE de convaincre dans son parti les autres « ténors » de sa chorale, avec une pensée particulière pour monsieur JUPPE, qui lui, semble-t-il, et depuis hier (une par jour…), veut construire un méga tracteur turbo spatial avec les fonds publics… A chaque candidat son jouet, cela risque d’être plutôt compliqué !

    Il est vrai qu’avec un déficit public « astronomique », tous les candidats ont l’oeil fixé dans la lunette… Astronomique !

    Allez, monsieur LEFEVBRE, restez avec nous, les problèmes terrestres de la réforme de la sécu sont autrement plus crédibles.

    Ben voyons…

  2. Pas condamnable?

    En tous cas ce serait bien qu’il le soit.
    Cela serait une opportunité formidable d’être à la barre pour défendre ses convictions; et cela serait d’autant plus facile pour lui qu’il est avocat. Qui plus est en tant que député, il n’est pas exclu qu’il puisse bénéficier de l’immunité.

    Aller chiche dame Sécu, tu te lances, que l’on voit un peu quelle claque tu vas te prendre….même pas cap’!

  3. ils ne se rendent pas compte les politiques de ce qu’ils font… Tout ça pour pas se mouiller et continuer leur train de vis cool et bien payé…
    Mais malheureusement, ils nous detruisent notre pays depuis (surtout) l’arrivée de Mitterand…
    Notre pays ne leur fait pas confiance, mais ils continuent quand même ces bons à rien.

  4. Non Frederic Lefebvre n’est pas condamnable !! Ce sont ceux qui s’oppose à la liberté de la protection sociale « Droit Fondamental » inscrit depuis la création de cette Sécu, qui risquent gros car ils sont tenus responsables de n’avoir pas fait leur devoir et avoir entretenu le mensonge au dépend de la vie de certains. Certains responsables politiques font actuellement l’objet de lourdes plaintes.
    Il serait judicieux de changer le titre de cet article …

Répondre à pat Annuler la réponse.